First name is required!
Last name is required!
First name is not valid!
Last name is not valid!
This is not an email address!
Email address is required!
This email is already registered!
Password is required!
Enter a valid password!
Please enter 6 or more characters!
Please enter 16 or less characters!
Passwords are not same!
Terms and Conditions are required!
Email or Password is wrong!

l’histoire

Au tournant du siècle, de Limoges
à Weston : le voyage initiatique

L’histoire de J.M. Weston commence à la fin du XIXe siècle au coeur du Limousin, dans une région où tannage et travail du cuir sont une tradition. Édouard Blanchard y installe en 1891 sa manufacture de chaussures pour hommes et femmes. Il est bientôt rejoint par son fils Eugène, dont le regard se porte vers les États-Unis et leur modernité.

1891

Edouard Blanchard fonde à Limoges
une Manufacture de chaussures.

1904

Le fils d’Edouard Blanchard, Eugène, quitte Limoges pour apprendre la technique du cousu Goodyear à Weston (près de Boston, Etats-Unis).

1922

Eugène Blanchard s’associe à Jean Viard, avec qui il dépose le nom de J.M. Weston et ouvre la première boutique boulevard de Courcelles.

1932

J.M. Weston ouvre
une seconde boutique,
au 114 avenue
des Champs-Elysées.

La naissance d’une marque dans le Paris de l’entre-deux-guerres

Une course hippique scelle le destin de la maison lorsqu’Eugène Blanchard croise le chemin de monsieur Viard, grande figure des mondanités parisiennes. Cette alliance inédite pose les fondations de la maison : un nom, un savoir-faire et un esprit parisien.

1949

Premières publicités dans la revue Adam pour le mocassin Weston.

Apparition de J.M. Weston dans la presse (publicité de 1954)

1962

Les « Minets » de la Bande du Drugstore
des Champs-Elysées s’emparent du Mocassin emblématique.

Les jeunes rebelles de la bande du Drugstore des Champs Élysées s’emparent du Mocassin J.M. Weston: ils le portent pieds nus, avec un jean... et manifestent ainsi contre l’ordre établi en détournant les chaussures de leurs pères. Le mythe est en marche. Très vite, les minets adoptent le modèle comme signe de ralliement et le succès du Mocassin fait vite oublier son côté “rebelle”.

Les années Mocassin,
le mythe en marche

“En 1966, on portait tous des mocs Weston. Si le Drug a lancé une mode durable,
c’est bien celle-là.”

La bande du Drugstore,
— François Armanet
— Editions Denoël, 1999.

1974
...

Le rayonnement
international
d’un savoir-faire

En 1974, acquis par la famille Descours,
J.M. Weston entame son développement,
multipliant les ouvertures à Paris et dans toute la France.

En 1986, la maison inaugure sa première boutique
à l’étranger : New York est choisi en hommage au voyage
américain d’Eugène Blanchard.

En 1988, suit Genève, puis Tokyo en 1993
ou encore Hong Kong en 2004. La société s’appuie
aujourd’hui sur un réseau de 40 boutiques à travers le monde.

En 2001,

Michel Perry est nommé
Directeur artistique.

2011

J.M. Weston crée sa Fondation.

À l’occasion des 120 ans de la Manufacture, Christopher Descours lance la Fondation d’entreprise J.M. Weston, pour la valorisation et la transmission du savoir-faire artisanal, en partenariat avec les Compagnons du Devoir et du Tour de France.